Le « système 5 », breveté par Frédéric Triebert en 1849 est dans la continuité du système 4, avec diverses modifications « afin de simplifier les doigtés ».
Parmi les innovations :

  • une nouvelle combinaison pour le doigté de demi-trou
  • une clef de cadence si-ut # 
  • les clefs de si b et ut médium sont actionnées par une spatule dédiée à l’index droit, mais sont également mises en correspondance avec le pouce gauche au moyen d’une « plaque de pouce ».
  • l’axe à double effet mi bémol-si grave reçoit une troisième spatule produisant le si b grave.
Fig 27
hautbois Triebert
Fig 28
hautbois Triebert

Le système caractérisé par la plaque de pouce est toujours en usage, notamment en Grande Bretagne

Fig 29
hautbois Triebert système 5
Fig 30 Fig 31 Fig 32 Fig 33

Le « système 5 » évolue en « modèle 5A » (« ayant en plus les cadences si-ut #, ut-ré main gauche et main droite et si bémol grave », « les trilles fa #-sol # et ut # –ré # aigus » et double clef de sol #) et le « modèle 5B » (« ayant le doigté si bémol-ut sans le plateau de pouce »).

Fig 34
hautbois Courtois et Lorée système 5
Fig 35
hautbois Courtois et Lorée système 5
Fig 36
catalogue Lorée (systèmes 5, 5A, 5B)
Fig 37
catalogue Lorée (systèmes 4, 5A, 5)

Système Barret

Ce système proposé (en collaboration avec Triebert) par le hautboïste A.M.R. Barret (élève de Vogt jouant à Londres), est une modification du système 5. Il se caractérise par la « plaque de pouce », l’extension au si bémol grave, des clés d’octave couplées automatiquement et un pavillon allongé.

Fig 38
hautbois Triebert (Paris)
Fig 39
hautbois Triebert système boehm et système 5 Barret
Fig 40
Tablature du hautbois Barret (méthode Barret 2e éd.)

Le système Barret va intégrer les diverses modifications.
Ainsi Lorée propose dans un de ses catalogues :
« Système Barret, semblable au n° A 6, ayant en plus l’effet si bécarre à ut dièse graves, le si bécarre grave ferme l’ut bécarre grave ; la double clé de fa bécarre, au-dessus de la clé du mi bémol, main gauche, permettant de faire les liaisons fa-ré, fa-mi bémol par un seul doigt, descendant au si bémol grave. De même, le « mécanisme Gillet » (modèle 1906) peut y être adapté, « mais seulement lors de la fabrication » de l’instrument.

<Chapitre précédent      Chapitre suivant>